28 janvier 2008

Marcia Bye Bye !

Les Rita...
Décibelles qui ressuscitent nos si belles et cruelles eighties

Marcia ! Baïla !
La marseillaise des années 80 !

On fumait dans les boites de nuit, on s'déguisait sans jouer les Drag's,
on s'la jouait gainsbarre avec deux verres dans l'pif,
on changeait de sexe au gré d'un single d'Indochine
toutes les nuits,  on était Buzy, so libertine...
Toutes les nuits, c'était la fête à Ziggy ! 
rit, pleuré ! et coetera

Et puis, un soir de pluie....

Mitsuko...
Beau, oui,
Ben oui, comme Bowie !
J'le porte toujours sur mon coeur, ce parfum de désespoir joyeux et de détresse multicolore,
Cette fragance de violettes de nos nuits non violentes,nos nuits en
rouges et noir...

Décibelles, mais si belles,
Garçon ! un autre Manhattan !

Un peu plus star dans la nuit,
La tête à l'envers...
Aaaaah freak out !
le shit, c'est chic !

Des oiseaux de nuits replient leurs ailes de satin noir
et dardent sur les folles de tous les sexes leurs yeux prédateurs,
mais
, les gredines n'en n'ont Cure  !
elles dansent, elles dansent
et tous se mélangent
partout où ça nuite d'amour,
nuit de folie !
Y en a même qui disent qu'ils vont s'aimer...

Et puis le p'tit matin,
j'veux pas rentrer chez moi sâoule !

La majorette bourrée au kyrr, avec ses lolos en  latex qui s'fait tringler par un clochard
Ben quoi ! Il a les yeux révolvers !

Elle s'endort sur son clic - clac avec sa chatte entre les jambes !

La boy - george plus vraie que la vraie qui tapine au coin du bar,
Et celle - là, tous les soirs, qui s'la joue Adjani, en ptit pull - marine
juste pour qu'tu payes le dernier verre !

Encore la fête ?

Baïla ! Marcia !

Tata Fredda,  en dame pipi, cosméthylique et jupe de laine,
Psychédélire ! poupée de verve !
Dans son miroir, elle se croit vaine,
Mais, elle tutoît la nuit entière !

Et puis aussi,
La grande Zaza,
reine de la nuit,
multi - diva,
Pour elle, destin hollywoodien,
Ou rien !
Promis, juré !


Hélas, Zaza, le HIV t'as achevée
Et Toi,  splendide comète en strass,
Tu descends le grand escalier
qui mène au bout d'l'éternité

A Saint - Sida ! bonne fête Zaza  !

Génération tout - terrain
Tu jouais ta nuit au grand jour,
Tu a vécu le temps d'un clip,

nostagique ?

Maintenant, chante !
laissez crever les sans - papiers, les sans - abris, les sans - amours...

Maintenant, danse !
de New - York à tokyo, tout est partout pareil
Qu'on vote Bush ou Sarko
ça change pas les journaux
Ni les Cécilia en Bruni...

Alors !
Baïla ! Marcia !
Encore !
Marcia ! Baïla !
Baïla !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



 

Posté par JFIFI à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Marcia Bye Bye !

Nouveau commentaire